La Chine est le berceau du thé et le pays d'origine de la culture du thé. 

Les légendes chinoises qui en rapporte la découverte remontent à une époque si éloignée qu’elles nous laissent croire que le thé a pratiquement toujours existé. 

Mais si le thé est connu en Chine depuis des temps immémoriaux, il ne l'a pas toujours été sous sa forme actuelle. En effet, différentes façon de le cultiver et de le consommer sont apparus au gré des époques et de l'évolution des mœurs chinoises.

Le mythe fondateur :

Parmi les légendes chinoises qui relate la découverte du thé, la plus ancienne remonte allant 2737 av. J.-C. Elle met en scène le mythique empereur Shen Nong, surnommé le « divin empereur », qui, souffrant d'un malaise inhabituel met de l’eau à bouillir pour la purifier, puis s’endort, épuisé. À son réveil, il s'aperçoit que quelques feuilles sont tombés dans l’eau. Intrigué, il goûte l’infusion et découvre que, malgré son goût amer, elle s'avère efficace pour le désintoxiquer et le stimuler à la fois. C'est ainsi que, assis sous un théier sauvage, Shen Nong a découvert le thé.